Posted on: 30 juillet 2020 Posted by: Laurent Michelin Comments: 0
Visuel Volte-face in no sens

Volte-Face in no sens est une performance poétique et vidéo-musicale qui vibre à la mémoire du futur.
Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima.
ces mots explosent dans nos têtes, la peur d’y faire face… La compagnie Omnibus propose de faire volte-face pour l’affronter, la dépasser, la mettre à terre, pour que de nos souvenirs émerge un autre avenir.

 

Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima. Collecter les mémoires de ces évènements, en faire un témoignage poétique au travers de vidéo, chants, musique et textes.

Mais la mémoire ne suffit pas elle doit permettre de donner des armes pour changer le monde.

La performance inscrit ces catastrophes nucléaires dans un système plus large où les activités humaines détruisent le vivant pour des raisons de profit et parle de la puissance à résister à cet état de fait. Sans volonté didactique, il s’agit de projeter de la lumière pour éclairer ses évènements et mettre en mouvement les imaginaires grâce à la poésie des mots, de la musique et des images.

Dans la beauté, on  tente de soigner l’horreur du passé, on raconte l’espoir du présent et de demain si on accepte de « s’élever du solitaire au solidaire, de la grappe au groupe, de connectif au collectif » (Alain Damasio)

Compagnie Omnibus
Yumi Célia, Ernest Mollo, Chantal Puccio
Durée 45 minutes + 20 minutes de lecture participative
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail