Dans le cadre du temps fort artistique et militant La Veilleuse du 7 au 11 septembre 2021

Ce spectacle pour les jeunes générations et leurs parents permet d’interroger l’engagement de la jeunesse aujourd’hui, ses moyens d’actions, et le regard qu’elle peut porter sur une fin du monde continuellement représentée dans notre société.

« Skolstrejk för klimatet (grève scolaire pour le climat), c’est le slogan écrit sur le panneau de Greta Thunberg, rendue célèbre mondialement par son discours lors de la conférence de Katowice de 2018 sur les changements climatiques. Cette jeune lycéenne de seize ans est devenue le symbole de toute une génération, voulant lutter pour la cause environnementale et pour l’avenir de notre humanité.

Greta Thunberg dit à sa génération, en substance : nous n’avons rien à attendre de nos pairs. Nous n’avons plus de temps pour s’excuser. Nous n’avons qu’une seule possibilité : agir.

Skolstrejk met en jeu deux jeunes gens qui partagent les convictions de cette jeune femme et imaginent la transformation d’une simple grève lycéenne en une grande révolution internationale. » (Guillaume Cayet)

La Compagnie Java Vérité explore le théâtre comme un jeu de conscience. Créée en 2006 par Julia Vidit, et conventionnée par la DRAC Grand Est et la Région Grand Est, la compagnie vise à rencontrer tous les publics en proposant des formes scéniques volontairement variées. Certaines créations s’inscrivent dans l’idée d’un théâtre d’art fait pour de grands plateaux où la générosité de l’artifice scénique est au service d’une vision qui n’a pas peur de la démesure. D’autres formes, plus légères, sont jouées hors les murs au sein de lieux engagés dans la vie civile ou associative. C’est au coeur de ces lieux réels que la fiction trouve le meilleur appui pour créer un débat riche, dans lequel acteurs et spectateurs sont à égalité pour réfléchir, ressentir, échanger et s’émanciper.

Julia Vidit est une comédienne, metteuse en scène et formatrice. Elle est responsable de créations comme Le Faiseur de théâtre de Thomas Bernhard, Bon gré mal gré d’Emanuel Bémer, Mon cadavre sera piégé de Pierre Desproges et Rixe de Jean Claude Grumberg. Elle s’associe notamment avec Guillaume Cayet. Ensemble ils imaginent plusieurs pièces dont Skolstrejk, La Grande Illusion, Dernières Pailles, Nous serons à l’heure, La Bouche pleine de terre de Branimir Scepanovic, Le Festin, Le Menteur de Pierre Corneille et L’Autour#2019. Artiste associée pendant trois ans à Scènes Vosges – Scène Conventionnée d’Epinal, elle crée également au NEST – CDN de Thionville, à l’ABC- Scène nationale de Bar-le-Duc et à la Scène Nationale 61. Elle a été assistante à la mise en scène au Théâtre du Peuple-Bussang et en résidence au Carreau-Scène Nationale de Forbach. Régulièrement, Julia Vidit créé des formes décentralisées afin de s’adresser aux publics loin de l’offre théâtrale. Le 1er janvier 2021, elle prend la direction du CDN Nancy Lorraine, La Manufacture.

Après des études universitaires et théâtrales à Metz et à Nancy, Guillaume Cayet intègre le département écrivain·es dramaturges de l’Ensatt à Lyon. En 2014, paraît aux éditions Théâtrales son premier diptyque, Les Immobiles / Proposition de rachat. Il poursuit sa recherche sur les territoires ruraux avec son triptyque Retourner l’effondrement. Cette recherche le mène également en 2016 à la co-réalisation du film documentaire États généraux en Lorraine. En 2016 il se lance dans l’écriture de son premier roman, Nos étranges. En résidence à la Méridienne – Scène conventionnée pour les écritures scéniques croisées à Lunéville, il écrit deux pièces in situ au sein d’une classe de quatrième, Les Deux et Les Élémentaires. Co-directeur depuis 2015 de la compagnie Le Désordre des choses avec Aurélia Lüscher, il développe un cycle autour des violences policières.

Retrouvez la programmation complète de La Veilleuse ici
Commande écriture : Guillaume Cayet 
Mise en scène : Julia Vidit 
Avec : Morgane Deman et Sébastien Poirot 
Production : Java Vérité 
Création : 2019 | Durée : 50 minutes