fbpx

Pourquoi La Madeleine à la veilleuse de Georges de la Tour ?

Pourquoi prendre comme référence La madeleine à la veilleuse de Georges de la Tour pour un temps fort militant ? La veilleuse du 27 au 30 avril 2021 au LEM à Nancy.

La madeleine à la veilleuse
La madeleine à la veilleuse – Georges de la Tour – vers 1640

En 1934, la découverte de l’oeuvre de Georges de la Tour est une révélation pour le poète René Char. Voyant en la Madeleine un symbole de la résistance, il lui rend hommage dans ses poèmes engagés. Malgré les incertitudes et les turbulences de leurs époques respectives ; les guerres de religion du XVIIe de Georges de la Tour, la montée du fascisme et la Seconde Guerre mondiale au temps de René Char, la figure de la Madeleine veille sur l’humble flamme au milieu des ténèbres, témoin lumineux de la lutte et de l’espoir.

Je voudrais aujourd’hui que l’herbe fût blanche pour fouler l’évidence de vous voir souffrir : je ne regarderais pas sous votre main si jeune la forme dure, sans crépi de la mort. Un jour discrétionnaire, d’autres pourtant moins avides que moi, retireront votre chemise de toile, occuperont votre alcôve. Mais ils oublieront en partant de noyer la veilleuse et un peu d’huile se répandra par le poignard de la flamme sur l’impossible solution

Madeleine à la veilleuse, René Char, 1947