Perruque au vent – ANNULÉ

Un spectacle, un carnet de voyage au pays de cancer – Saison 2

Il s’inscrit dans le temps fort de février “En attendant… le 8 mars”, qui retrace des parcours féminins, en questionnant des chemins de vie et des explorations artistiques. La femme raconte et se raconte en travaillant une matière originale pour générer un discours artistique, “politique” et poétique. Ainsi, les messages sont partagés sous toutes les facettes de la parole prise et donnée. Pour connaître toute la programmation de “En attendant… le 8  mars”, rendez vous sur cette page.

Elle n’en voulait pas de ce deuxième voyage. Qui en aurait voulu ?
Trop d’amour et d’humour pour se taire, elle amadoue la réalité, l’habille de magie, la rend supportable. Et parce que ses chevaux intérieurs piaffent devant la scène, elle y remonte pour elle, pour nous, pour vous.
Mi conteuse, mi conférencière. Mi femme, mi copine. Mi clown, mi fa sol.
Cette Don quichotte des temps modernes, se bat contre les moulins à vent des traitements standards et du pessimisme ambiant.
Exercice d’optimisme et de légèreté sur sujet grave. Maryse terriblement, furieusement, diablement, fichtrement, gravement joyeuse nous transmet sa plus grande passion : la vie.

La perte des cheveux pendant les chimiothérapies est une violence psychologique faite aux femmes. L’alopécie rend visible un combat intérieur invisible. C’est une disgrâce publique. Les femmes alors se cachent sous des perruques, des subterfuges pour éviter de subir les maladresses ou la condescendance. Pourtant d’autres femmes, d’autres cultures, sont d’une beauté sans égale sous des voiles, des turbans qui ne laissent rien voir de leurs cheveux.

Perruque au vent rapproche ces deux univers, dans un regard singulier sur le rapport que l’une et l’autre porte sur ces attributs. Un éclairage décalé et oh combien libérateur !

Pour en savoir plus sur le voyage de Maryse, c’est ici !

De et par : Maryse Lallement

Mise en plis : Francis Albiero, clown

Brushing et costume : Brigitte Bourdon, plasticienne

Triple crêpage rose des chignons, contes et clown : Colette Migné, conteuse

Conseils pas piqués des bigoudis : Marine Antoine, plasticienne

Gominage : Marie Montémont, comédienne

Dimanche 18 février à 15h – Le spectacle est malheureusement annulé

Tarifs : 10€ / 7€ / 4€

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail