Posted on: 12 août 2019 Posted by: Laurent Michelin Comments: 0
Le jeu d'échecs compagnie Aboudbras

Le jeu d’échecs est un projet de création conte et théâtre d’objet de la compagnie Aboudbras. Nous accueillons cette compagnie pour un temps de résidence du 2 au 6 mars. Ce spectacle sera construit autour d’un conte d’origine thaïlandaise “la partie d’échecs”. La compagnie proposera une sortie de résidence le vendredi 6 mars à 18h.

Dans ce conte, un ancien guerrier souhaite changer de vie et devenir un être meilleur, il consulte un moine réputé pour sa sagesse et devient son élève. Mais il n’arrive pas à cheminer sur la voie de la sagesse et accumule les frustrations. Jusqu’à ce que le moine lui propose une partie de jeu d’échecs, où chacun  jouera sa vie…

Lors de cette partie, le jeune guerrier se confronte à ses peurs, parvient à les vaincre pour accéder à la pitié de son prochain, et enfin, à l’amour. C’est ainsi qu’il reçoit l’illumination de son être. Le moine renverse le jeu d’échecs et lui dit “c’est ton propre jeu d’échecs que tu as vaincu”.

Tel un tissage, ce conte servira de trame au spectacle, d’autres récits se mêleront,  des récits de vie, d’autres contes ou anecdotes sur le jeu d’échecs, sur la guerre, la violence, la paix, sur la notion d’échecs,….

Ce conte a une histoire particulière dans ma vie. Il s’agit d’un conte que j’ai rencontré il y a 20 ans, je le retrouve, dans sa version écrite, dans  “le livre des trésors”  de Henri Gougaud. J’ai aimé, puis quasiment oublié cette histoire. Elle me revient avec mon fils, qui, en tant que petit garçon s’est pris de passion pour l’esthétique de ce jeu. Il ne cesse d’explorer des dessins d’échiquier avec leurs pions noir et blancs qui s’opposent et se confrontent dans de multiples variantes. Je me remémore cette histoire comme un vieux trésor enfoui, et la partage avec mon fils en histoire du soir dans l’intimité. de la nuit.

Le projet de création “Le jeu d’échecs” a bénéficié du dispositif d’accompagnement pour des conteurs issus du Grand Est “Au Bout du Conte” 2018-2019. Dans ce cadre, Jessica Blanc a participé à une résidence à la recherche de création de deux fois deux jours avec Pépito Matéo et Michel Hindenoch.

Pour réserver, c’est ici

Conteuse marionnettiste : Jessica Blanc - Mise en scène : Jérôme Saint-Martin
assisté par Claire Drach - Accompagnement technique : Carte Blanche - Accompagnement à la scénographie : Rue de la casse - 
Production : Artenréel #1

Sortie de résidence le vendredi 6 mars à 18h
Entrée gratuite - Réservation conseillée
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail