“La route suspendue”, embarquez pour un voyage poétique

Pari fou pour l’équipe artistique que la conception – réalisation d’un projet original, où prédomine une pluridisciplinarité expérimentale et recherchée.

La compagnie Latitudes 5.4 se pose en résidence au LEM du 26 au 30 mars 2018. Du théâtral en passant par des touches musicales, bifurquant sur un éveil corporel grâce à la danse, le tout accentué par la puissance de textes, François Guell et ses acolytes* offrent une vision animiste du monde venant de la tradition orale ancienne des cultures amérindiennes.

But du jeu de “La route suspendue” ? Produire un travail réflexif  sur notre monde en le racontant simplement grâce à une poétique de la non-séparation ralliant homme-animal-végétal. En somme, véritable approche anthropologique. Cette représentation puise son inspiration de Philippe Descola, ouvrant la voie à une piste réflexionniste afin de percevoir, sous un nouvel angle, nos propres cultures et le monde contemporain.

C’est par la forme innovante de son expressivité artistique que cette création prendra vie. S’en dégagera une atmosphère enclin à une spiritualité finement dosée par les textes, sonorités, mouvements invitant le public à s’épanouir. La musique, place prépondérante dans les cultures animistes pour sa portée sociale et cérémonielle, mêlera jazz et blues, styles bien connus de François Guell.

Finalement, ce projet implique une ré-harmonisation visionnaire du monde par la culture animiste, point d’ancrage intéressant à tout un chacun. Et parce qu’il n’y a rien de mieux que la parole de l’artiste, voici la vision de François Guell quant à ce désir créatif :

“Je suis saxophoniste et compositeur dans le domaine du jazz et des musiques improvisées et j’ai toujours eu un vif intérêt pour l’anthropologie et la poésie sous toutes ses formes. Le moment est venu de rassembler ces envies et compétences dans un projet artistique original et pluridisciplinaire”.

 

* Christian Mariotto, batteur et percussionniste ; Christine Koetzel, comédienne ; Lucile Guin, danseuse ; Pierre Tallaron, metteur en scène et François Cacic, régisseur.

Info complémentaire sur le site de la compagnie :  http://latitudes5-4.fr/

A découvrir l’étape de travail de la compagnie au LEM le 30 Mars 2018 à 17h.  Expérience à ne pas rater ! Vous souhaitez y assister (entrée gratuite), merci de réserver ici

 

 Laurie Maître

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail