fbpx

Et mon corps inondé – sortie de résidence – 24 mai à 18h

ET MON CORPS INONDÉ

Dans le cadre des sorties du LEM, nous vous proposons une étape de travail de Et mon corps inondé de Marta Pereira, création prévue en septembre 2019 au Festival Mondial de Théâtres de Marionnettes – Solo Marionnette / Danse    Tout public

La Mer. Elle a laissé sa trace en moi. Déracinés, loin de chez soi, sa musique lointaine continue de nous imprimer son rythme. Elle nous appelle et nous rappelle à quel point elle nous est vitale. On porte la mer en soi, notre cœur est inondé.

La retrouver devient un jour une urgence, on entre alors en apnée. On veut pouvoir courber le monde et oublier l’exil pour se rapprocher d’elle. Comment vivre ce corps inondé d’une mer intérieure ? Chercher par la danse et le mouvement. Chercher à faire vivre autour de soi ce bleu qui nous inonde. Bleu mon corps, bleu ma chair blessée. Peut ­on danser la mer sans se laisser submerger ?

Le corps en scène, à la fois sujet et outil, danse sous l’impulsion d’une mer intérieure. Mais cette mer gonfle en lui, l’inonde jusqu’à en déborder. De ce mouvement fluide, émergent des figures à la présence éphémère et fugace.

Le geste d’animation repose sur des techniques de manipulation invisible qui permettent un jeu d’apparition et disparition. La limite entre intérieur et extérieur du corps est mise en scène comme poreuse. Ce corps devient paysage. Il s’absente au fur et à mesure que les figures alentour s’autonomisent et finit par se perdre dans cet espace animé.

Mise en scène, jeu et construction : Marta Pereira – Texte : Béatrice Bienville – Dramaturgie : Julie Postel – Conseil chorégraphie : Léone Cats­Baril – Conseil manipulation : Zoé Grossot – Création lumière et régie : Romain Le Gall Brachet – Création son : Appât203  – Regard complice : Sylvie Baillon
Production déléguée Tas de Sable – Ches Panses Vertes – Soutien Institut International de la Marionnette

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail