Hélène bessette

En janvier et février 2023, Le LEM-Cie En Verre et contre Tout et le Théâtre Maison d’Elsa de Jarny en partenariat avec le festival Poema organisent un temps fort autour de l’écriture de Hélène Bessette.

La saison dernière, la compagnie En Verre et contre Tout a créé Je suis un oiseau de nuit, spectacle adapté du livre Ida ou le délire de Hélène Bessette. Nous souhaitions poursuivre la découverte de l’écriture de cette autrice.

Le programme est en cours d’élaboration. A Nancy et/ou Jarny se dérouleront une table ronde, des feuilletons, une lecture, un atelier de pratique….

La vie d’Hélène Bessette est comme elle l’écrit elle-même « romanesque par nature. » Fille du peuple « née obscurément » en 1918, Hélène Bessette publie treize romans chez Gallimard entre 1953 et 1973 qui lui valent l’admiration et le soutien de Raymond Queneau, Marguerite Duras, Nathalie Sarraute, Jean Dubuffet, André Malraux …
Tous reconnaissent en elle un écrivain d’exception, mais l’incompréhension qui accompagne son oeuvre et l’hostilité qu’elle provoque la condamnent à une vie d’anonymat, de misère et d’exil. Hélène Bessette termine sa vie femme de ménage et meurt en 2000, oubliée de la littérature, laissant derrière elle une oeuvre considérable et unique en son genre.
Depuis la réédition de certains de ses romans (2006, Ed. Léo Scheer), sa modernité s’impose à nouveau et son influence grandissante sur la littérature contemporaine semble donner raison à celle qui déclarait à ses fils « je serai connue trente ou cinquante ans après ma mort. »

« La littérature vivante, pour moi, pour le moment, c’est Hélène Bessette, personne d’autre en France. » Marguerite Duras

Plus d’infos prochainement