C’est avec un grand plaisir que nous accueillons l’ouverture du festival Geo Condé en short organisé par le TGP de Frouard.

Deux spectacles au programme de Geo Condé en short au LEM.

Attention, en avril, avec la foire attractive, le stationnement peut être difficile à certains moments, merci de prendre vos précautions.

L’homme orchestre

imageUn spectacle musical, construit à partir d’une recherche sur le son en direct, le mouvement et la coordination du corps.

Des instruments, reliés à différentes parties du corps du musicien par tout un réseau de fils et de poulies, constituent un personnage  intégralement musical,  qui livre  aux yeux et aux oreilles un concert joué comme une grande mécanique accordée.

Associée à la guitare amplifiée et à la voix, cette machine drolatique  est composée de percussions, (cymbales simple, charleston,  cloche chico, caxixi, vibra slap, tambour, bombo sud-américain, etc…) d’un harmonica, d’un kazou et d’une sonnette de comptoir. Au total,  7 commandes dissociées actionnent une machinerie  d’une quinzaine d’éléments.

Le répertoire est un mélange de compositions personnelles et de thèmes sud- américains (boléros, cumbias, bossanova …) revisités, dans une approche très rythmique et percussive. Au moyen de son multi-instrument, l’Homme Orchestre, nous offre une musique vivante, influencée par ses voyages entre les différents continents. Un transport des sens joyeux, parfois mélancolique mais résolument contemporain.

Un concert à regarder avec curiosité, véritable solo musical conçu comme une partition pour corps, instruments et objets.

compagnie La Mue/tte
De et avec Santiago Moreno

Circulaire du service des instruments de mesure

Circulaire du service des instruments de mesure à Geo Condé en shortBravant les interdits dictés par un monde où on ne lit plus que sur des écrans, c’est dans le plus grand des secrets que Roland Shön nous convie à nous rassembler pour entendre lire à haute voix. Le mystérieux personnage qui nous accueille dans ce lieu tenu secret a, pendant vingt cinq ans, écrit une circulaire par mois (trois cents au total), dans le bulletin interne du Service des Instruments de Mesure. Elles décrivent la terrible et parfois cocasse vie de ceux qui se sont voués à compter, mesurer, peser, calculer, estimer. Maintenant que le Service a été interdit par les Autorités, cet homme prend le risque d’aller lire, dans des lieux secrets, quelques uns de ces récits oubliés. Les gens viennent de loin pour assister à ces séances clandestines de «résurrection des mots».

Mais notre personnage ne se contente pas de lire. Il nous raconte aussi l’étonnant parcours de son supérieur, le Grand Arpenteur. Pour ce faire, il nous dévoile un étrange casier, ayant appartenu à son maître et qu’il a conservé après sa mort, afin d’éviter que les Autorités ne le détruisent.

Cette singulière armoire renferme une collection de curiosités, rouleaux peints de chiffres, statuettes, cartes, plans, instruments de mesure en tout genre et autres objets chargés de souvenirs. Quelques traces qui permettront peut-être de saisir qui était ce Grand homme qui aimait à dire « je suis un compteur, pas un comptable, mes mesures n’épuisent pas le mystère du monde, elles me le rendent habitable ».

Compagnie Théâtrenciel
Texte, interprétation, peinture, objets, vidéos : Roland Shön
Mise en jeu avec la complicité de Jacques Bourgaux et François Small
Bande son et musique : Jean-Jacques Martial
Construction : Ludovic Billy
Lumières : Claude Couffin

Informations, et réservations directement au TGP de Frouard : http://www.tgpfrouard.fr/ ou par téléphone au 03 83 49 29 34

Le festival Geo Condé en short se poursuit les 16 et 17 avril à Frouard.

Plus de renseignements sur le site du TGP.