Poser ses pieds sur un petit tapis – création – du 17 au 19 mars

C’est une histoire d’histoires. Un conte urbain, presque banal. Une femme-enfant sans âge arrivant de nulle part, pousse devant elle un vieux landau, de ceux qu’on ne voit plus. Elle y a rangé toute sa vie, compilée à sa façon.

Elle soulève quelques cartons, s’aménage un petit coin à l’abris. Elle s’y arrête,  déballe ses affaires et entreprend de nous raconter un peu de son parcours à travers des petites histoires, des instantanés de vie.

Mais très vite sa solitude transpire de ses paroles. Le silence qui l’enveloppe et les mots qu’elle ne sait plus dire, qui restent enfermés dans son bidon parce qu’elle n’a plus personne à qui les donner. Murée dans un mutisme général qui l’amène à des fulgurances de colère et de folie.

Et toujours une nouvelle petite histoire qu’elle raconte, de celles qu’on se murmure à soi pour tenir le coup et avancer encore, ne pas cesser de croire à cet endroit à eux qu’elle trouvera enfin, pour enlever ses chaussures et poser ses pieds sur un petit tapis.

Un patchwork de textes de Philippe Dorin mis en scène et interprété par Nadège Héluinporté par la compagnie En Verre et Contre tout, avec le soutien du LEM.

Spectacle de rue – tout public à partir de 6 ans
Durée approximative : 35 minutes.

Les 17 et 18 mars à 19h et le 19 mars à 11h.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail